Avec qui le Québec célèbre-t-il ses noces d’argent?

Ça fait 25 ans que l’industrie de la recherche pharmaceutique est une alliée du Québec en innovations en santé! Les modèles d’affaires ayant évolué dans les dernières années, les grandes pharmaceutiques travaillent plus en collaboration avec les PME et des chercheurs québécois. C’est le sous-secteur des innovations en santé qui crée le plus d’emplois, autour de 10 000.


Partagez cette capsule
www.innovationsante.quebec/capsules/noces


L’industrie pharmaceutique innovatrice constitue un maillon fort de l’écosystème québécois des innovations en santé

Depuis plus de 25 ans, l’industrie de la recherche pharmaceutique travaillent à faire du Québec un des leaders mondiaux des innovations en santé. Pour faire en sorte que le Québec puisse profiter de la pleine valeur des activités et découvertes de la recherche pharmaceutique; la valeur pour les patients, pour le système de soins de santé et pour l’économie du Québec.

L’industrie pharmaceutique innovatrice constitue un maillon fort de l’écosystème québécois des innovations en santé — un secteur dont l’ensemble des acteurs a contribué à créer plus de 56 000 emplois directs et indirects au Québec en 2013; soit plus que l’industrie aéronautique.

Aucun autre sous-secteur des innovations en santé que celui de la recherche pharmaceutique ne crée autant d’emplois (directs et indirects) que ce dernier.


Industrie de la recherche pharmaceutique au Québec :

5 920 emplois directs + 4 713 emplois indirects = 10 633 emplois

107 000 $ salaire annuel moyen
 

KPMG-Secor, l’emploi dans l’industrie pharmaceutique innovatrice au Québec a connu une croissance de près de 4 %. entre 2012 et 2014.
Au cours de la dernière décennie, l’industrie de la recherche pharmaceutique a investi en moyenne 400 M$ en R et D par année au Québec, soit 40 % des investissements canadiens.
— Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB)
SOURCE: Moyenne annuelle (2006 à 2015), Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB).

Récemment, l’industrie mondiale de la recherche pharmaceutique a dû faire face à de nombreux défis, obstacles et changements qui ont généré d’importants impacts dans les divers pôles mondiaux des sciences de la vie. Le Québec n’a pas échappé à ces réalités et a su s’adapter au nouveau modèle d’affaires collaboratif de l’industrie pharmaceutique innovatrice.  Cette transformation du secteur s’est avérée une occasion pour le Québec et lui a permis de rebondir. La grappe québécoise des sciences de la vie a profité de ce nouveau cadre d’affaires plus collaboratif. Elle se situe parmi les 15 meilleures juridictions en Amérique du Nord dans le domaine des sciences de la vie.

On assiste actuellement à des activités qui favorisent des collaborations diverses exigeant plus d’interfaces et de partenariats entre les milieux de recherche externe et le monde du financement (fonds de capital de risque).

Les vaccins et médicaments novateurs allègent le fardeau qui pèse sur notre système de santé.
— Médicaments novateurs Canada

Ainsi, l’industrie pharmaceutique se métamorphose, délaissant la recherche intra-muros au profit de plus de partenariats avec les milieux universitaires et de la recherche du Québec, dynamisant ainsi l’ensemble de l’écosystème québécois des sciences de la vie

En effet, au cours de la période 2011-2015, Montréal a annoncé plus de projets de recherche pharmaceutique en partenariat que dans les autres pôles canadiens.

L’industrie pharmaceutique est l’un des secteurs d’activité les plus novateurs du Canada.
— Innovation, Sciences et Développement économique Canada

On a vu un changement dans l’industrie. Les modèles d’affaires ont évolué au cours des dernières années. Les grandes pharmaceutiques travaillent plus en collaboration avec des PME et des chercheurs qu’avant et il y en a beaucoup ici.
— Frank Béraud, président-directeur général de Montréal InVivo


La transformation récente du modèle d’affaires de l’industrie pharmaceutique a eu des impacts structurants pour les quelque 300 sous-traitants et fournisseurs québécois de l’industrie. La nouvelle chaîne d’approvisionnement mondiale de l’industrie biopharmaceutique a créé de nouvelles occasions d’affaires au Québec et surtout en matière d’exportation pour les équipementiers, fabricants à façon, laboratoires d’analyse, entreprises de recherche contractuelle, manufacturiers d’emballages médicaux et autres sous-traitants québécois et canadiens. La présence d’une masse critique de sociétés pharmaceutiques au Québec engendre d’importantes retombées économiques directes et indirectes au sein de l’écosystème des sciences de la vie. Il est impératif d’articuler une stratégie industrielle d’attraction d’investissements intégrant les retombées pour les entreprises québécoises de la chaîne d’approvisionnement biopharmaceutique.
— Perry Niro, président de Pharmed Canada

Suivez l'histoire de GSK. Découvrez ce que nous faisons, pourquoi nous le faisons et comment nous créons un bénéfice pour les communautés partout dans le monde en entreprenant de surmonter certains des plus grands défis de la santé mondiale.


Les entreprises de biotechnologie montréalaises et nos laboratoires de recherche signent des accords de collaboration avec les grandes pharmaceutiques internationales ou avec de grandes compagnies d’équipement médical.
— Guy Paquin, La Presse

Industrie pharmaceutique : des alliances entre PME et géants de la santé | Guy Paquin | Industrie pharmaceutique

Les entreprises de biotechnologie montréalaises et nos laboratoires de recherche signent des accords de collaboration avec les grandes pharmaceutiques internationales ou avec de grandes compagnies d'équipement médical. Il peut s'agir de remplir un mandat précis et limité, mais aussi d'offrir un produit fini et qui a fait ses preuves.


Médicaments novateurs Canada

Nous sommes à un point de jonction critique où nous devons décider comment nous voulons procéder en ce qui a trait à la qualité des soins et l'innovation au Canada.

 
 

 

DÉCOUVREZ TOUTES LES CAPSULES!