Comment cet homme est-il en train de devenir invincible ?

Réponse : il est entrain de créer des anticorps contre certaines maladies graves

Les vaccins procurent un soutien au système immunitaire humain en le préparant au mieux contre les attaques de certains agents pathogènes tels que virus, bactéries ou autres microorganismes.

Vos anticorps préparés et entraînés, pourront réagir efficacement lorsqu’ils seront attaqués par un virus ou une bactérie.



Le fonctionnement du vaccin


À quoi sert un vaccin ?


Comprendre la vaccination


Des bactéries affaiblies
“Les vaccins sont composés de petites quantités de microbes responsables de certaines maladies. Ces microbes ont été traités pour leur enlever le pouvoir de transmettre les maladies. Cependant, ils demeurent capables de faire réagir le système immunitaire pour qu’il apprenne à se défendre par lui-même. Les microbes traités que contiennent les vaccins peuvent être :

  • Des bactéries ou des virus entiers, morts ou affaiblis ;
  • Des portions de bactéries ou de virus morts ou affaiblis.

Source : Comprendre la vaccination Gouvernement du Québec


5 opinions mal informées au sujet des vaccins - Le Pharmachien

C'est le temps de vous faire vacciner contre la ! Cette année, j'aurais pu tenter de vous convaincre que le vaccin contre la grippe est efficace, sécuritaire et indispensable à la société moderne. Car c'est ce que je pense. Mais en faisant cela, j'aurais sauté des étapes...


La réaction du système immunitaire

“Lorsqu’ils pénètrent dans l’organisme, les microbes affaiblis ou les parties de microbes contenus dans le vaccin provoquent une réaction du système immunitaire.

Comme c’est la première fois que le système immunitaire rencontre ces microbes, il produit des anticorps, c’est-à-dire un type de protéine, spécifiques pour les combattre.

Une fois créés, ces anticorps demeurent dans l’organisme pour une durée qui varie selon le vaccin. Certains vaccins protègent pour toute la vie ou presque, par exemple le vaccin contre l’hépatite B. D’autres vaccins protègent pour une période plus courte, par exemple le vaccin contre la grippe.”


Les vaccins et la vaccination

Le principe de la vaccination est très simple et peut se résumer en trois étapes : Premièrement, on introduit dans le corps un microbe complètement inactif ou très affaibli En réaction à cette attaque inoffensive, le corps produit alors des défenses appelées anticorps Si plus tard, le vrai microbe se présente, les anticorps (défenses) agiront tout de suite et permettront de se défendre contre ce microbe pour empêcher la maladie de se développer Attention, les vaccins protègent seulement des maladies contre lesquelles on est vacciné.

“Lorsque ces mêmes microbes se présentent une nouvelle fois dans l’organisme, les anticorps sont alors capables de les reconnaître rapidement, car les anticorps se « souviennent » des tactiques à utiliser pour lutter contre eux. En d’autres mots, c’est un peu comme si l’organisme faisait un portrait-robot du virus ou de la bactérie afin de le reconnaître et d’intervenir rapidement la prochaine fois. Si le virus ou la bactérie qui cause réellement la maladie entre dans le corps après la vaccination, le système immunitaire saura se défendre rapidement et pourra anéantir la menace avant qu’elle ne devienne dangereuse.”


Pourquoi se faire vacciner ?

“Comme tout autre médicament, aucun vaccin n’est efficace à 100 %. L’efficacité d’un vaccin dépend :

  • De l’âge de la personne vaccinée;
  • De la condition ou de l’état de santé de la personne vaccinée (ex. : grossesse, état de son système immunitaire);
  • Du degré de parenté entre les souches de virus qui circulent et celles que contient le vaccin.

Malgré cela, la vaccination demeure l’un des plus grands succès de la médecine. Elle est l’une des interventions les plus efficaces dans le domaine de la santé. L’Organisation mondiale de la santé estime que la vaccination permet d’éviter chaque année plus de 2 millions de décès dans le monde. Au Canada, le nombre de personnes malades a grandement diminué depuis l’introduction des programmes de vaccination en 1920.

Grâce à la vaccination, la variole a été éliminée de la planète. La poliomyélite a disparu du Canada et plusieurs maladies, comme la diphtérie, le tétanos ou la rubéole, y sont maintenant très rares. La principale cause de la méningite bactérienne chez les enfants, la bactérie Haemophilus influenzae de type b, est maintenant beaucoup plus rare. De plus, l’hépatite B a pratiquement disparu chez les plus jeunes car ils ont été vaccinés en bas âge.”



Visitez le site


Découvrez toutes les capsules